Faire un don

Veuillez introduire un montant correct.

Faire un don à l’association AARTI permet de financer nos recherches dans le domaine de la santé. L’association n’a ni frais de fonctionnement ni salariés.

La totalité de votre don sert la recherche et les doctorants de nos laboratoires.

Le montant du don est libre et, sur simple demande, vous pourrez vous faire délivrer un reçu fiscal.

Nos Recherches

L’association AARTI n’a pas de vocation commerciale. Elle a pour objet de financer, grâce au recueil de dons, des programmes de recherche et de développement de stratégies innovantes dans le domaine de la santé et en particulier dans la prévention et les traitements préventifs de troubles pathologiques affectant l’être humain.

L’enjeu de l’innovation thérapeutique est d’abord de fournir à la médecine des outils thérapeutiques efficaces et discrets - c’est-à-dire non invasifs – performants, au sens où ils aident à la guérison, et les plus proches de la nature. Ceci n’est pas un poncif à une époque qui glorifie des interventions médicales aussi tardives et coûteuses que spectaculaires. Epoque où l’on manie les toxiques, où l’enjeu de la pharmacie pourrait glisser vers l’entretien des maladies chroniques, et où la recherche cède à des modes souvent induites par des capacités de financement. Pour certains spécialistes du médicament, la recherche en pharmacochimie serait morte en France, étouffée par les pesanteurs financières, administratives, sécuritaires et juridiques.

Mais le médicament n’est pas tout. Même si, dans sa complexité, il a l’avantage d’être l’approche thérapeutique la plus simple. Comme l’a montré l’IRM, dans le domaine de l’imagerie médicale, l’avenir de la médecine pourrait aussi passer par des applications nouvelles de la biophysique. Il est aussi vraisemblable qu’il puisse dépendre d’une meilleure compréhension de l’équilibre de la personnalité, du psychisme et de ses interactions avec l’organisme.

Innover, c’est parfois « faire du neuf avec du vieux ». Mieux comprendre les mécanismes biologiques pour mieux utiliser les éléments de la biologie qui sont à notre portée et dont nous méconnaissons les propriétés. Poser un regard nouveau, ouvrir les yeux et les esprits, découvrir, tels sont les défis de la recherche que veut soutenir AARTI. C’est indispensable quand les approches conventionnelles peinent à résoudre des problèmes majeurs comme le cancer, le SIDA, la maladie d’Alzheimer… ou l’annihilation de la personnalité.

La thérapie anticancéreuse recourt depuis des décennies à l’usage de toxiques cellulaires chimiques plus ou moins spécifiques et à l’irradiation plus ou moins ciblée des masses tumorales. Cette approche guidée par la nécessité connaît deux principaux écueils : une toxicité générale manifestée par de nombreux effets négatifs secondaires, et une résistance des cellules cancéreuses aux traitements.
L’approche dite «immunitaire », voulant orienter les défenses de l’organisme contre les cellules tumorales, n’a pas ou peu répondu aux attentes. Au point de s’interroger sur la validité théorique de vouloir s’immuniser contre ses propres cellules avec tous les risques que cela comporterait.
Connaître et contrôler les mécanismes de différenciation cellulaire est une gageure tant ils sont précis et complexes. Mais c’est une approche majeure, pour deux raisons. La première est que la cellule cancéreuse est considérée comme dédifférenciée et que lui réattribuer sa fonction d’origine, par exemple, est d’un intérêt certain. La seconde est que ce contrôle trouverait des applications plus larges dans les pathologies acquises liées à un trouble de l’expression d’un génome normal. Cette voie d’approche offre donc a priori les perspectives les plus intéressantes pour la médecine.
Didier Paleni AARTI Recherche Cancérologie : l’approche des mécanismes de différenciation cellulaire

Qui sommes nous

L’association AARTI n’a pas de vocation commerciale. Elle a pour objet de financer, grâce au recueil de dons, des programmes de recherche et de développement de stratégies innovantes dans le domaine de la santé et en particulier dans la prévention et les traitements préventifs de troubles pathologiques affectant l’être humain.

Actuellement elle apporte des financements à des recherches sur de nouvelles molécules susceptibles de prévenir et guérir certains cancers.

Le coordinateur des recherches d’AARTI, Didier Paleni, est chimiste et médecin de formation. Il est l’auteur des projets de recherche en cours, aboutissement d’une démarche scientifique menée en collaboration avec des laboratoires de recherche publics et privés, en particulier dans le domaine de la pharmacochimie anticancéreuse.

Parmi les fondateurs:

Sensibilisé comme beaucoup d'entre nous à la problématique du Cancer, j'ai co-fondé AARTI afin de contribuer au financement de pistes de recherche identifiées et très prometteuses. Nous nous sommes fixé comme ligne de conduite que chaque Euro collecté soit reversé à 100% pour la recherche.
Cyrille Roze Chef d’entreprise Photographie de Cyrille Roze
Confronté trois fois à l’épreuve du Cancer, je souhaite aider et partager mon expérience avec ceux qui sont touchés par cette maladie.
Notre association a pour but de soutenir les recherches et les thérapies alternatives pour que le plus grand nombre puisse être protégé de ce fléau.
Gérard Zink Retraité Photographie de Gérard Zink
Nous avons créé AARTI pour contribuer à la recherche dans le domaine de la santé et la lutte contre le cancer. Notre association n’a aucun frais de structure. La totalité de l’argent collecté est ainsi consacrée aux programmes de recherche.
Pierre Gogin Dirigeant d’organisation professionnelle et consultant Photographie de Pierre Gogin

Contact

Votre nom Veuillez introduire votre nom.

Votre courriel Veuillez introduire un courriel correct.

Sujet

Votre message N'oubliez pas votre message.

M. Pierre Gogin
Président
Tel: +33 682682884
Courriel: jumanisa.conseil@gmail.com

M. Alain Marsaudon
Vice-Président et Trésorier
Tel: +33 612132968
Courriel: amarsaudon@am-associes.com

Votre message a été envoyé avec succes.

Erreur lors de l'envoi du message.
Veuillez réssayez.

Merci pour votre précieuse contribution.

Un problème est survenu lors du payement. Veuillez réessayer plus tard ou contacter votre banque.